2 334 lectures

Partager sur Facebook

ILE MAURICE : Combien de temps fallait-il autrefois pour relier Paris à l’île Maurice en avion au lendemain de la Seconde Guerre mondiale ?

Espace publicité

location voiture ile maurice, CAR HIRE MAURITIUS, louer votre voiture à l'île Maurice, car hire in Mauritius, ile maurice location voiture, louer voiture location ile maurice, WST ile maurice

appartements Tamarin île Maurice, location appartements Tamarin ile maurice, appartements bord de mer île Maurice
ile maurice, voyage ile maurice, vol Paris Plaisance ile maurice, liaison aérienne Paris île Maurice, vol aéroport Plaisance île Maurice au départ de Paris, vols directs Paris Plaisance île Maurice, VOLS ILE MAURICE

L’aéroport international Sir Seewosagur Ramgoolam de Plaisance situé dans le Sud-Est de l’île Maurice accueille des avions à Maurice dans le sillage d’un début d’exploitation civile commerciale depuis la fin la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd’hui pour rejoindre le tarmac de la piste de l’aéroport international de Plaisance au départ de Paris, il faut compter plus de 11 heures de vol sans escale pour faire les quelque 9.426 kilomètres entre la capitale parisienne et Plaine-Magnien située à 48 kilomètres au Sud-Est de Port-Louis.

Mais savez-vous que lors des toutes premières liaisons aériennes au lendemain de la Seconde Guerre mondiale entre le Sud-Ouest de l’Océan Indien et le continent européen, il fallait compter 4 à 5 jours, à bord d’un DC4, pour rejoindre l’île Maurice depuis Paris.

Le trajet entre Paris et l’île Maurice comptabilisait alors 7 escales : Tunis, le Caire, Khartoum, Nairobi, Dar-es-Salaam, Tananarive et l’île de La Réunion.

Puis, au cours des années 1960, la liaison entre Paris et l’île Maurice, opérée en Boeing 707, durait environ 17 heures, avec seulement plus que deux escales au compteur (Djibouti et l’aéroport de Gillot à l’île de La Réunion).

hotel la pirogue ile maurice, hotel ile maurice, hotels ile maurice, hotel à l’île Maurice

ile maurice


Pour toutes vos recherches d’hôtels sur l’île Maurice, cliquez ici.